Compléments alimentaires

La baisse du marché en 2010 affecte davantage la pharmacie que la GMS  Abonné

Publié le 21/04/2011
Pour la 3e année consécutive, la baisse du marché des compléments alimentaires se poursuit dans un contexte de crise économique. Les chiffres délivrés par le Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires (SDCA) laisse entendre que les circuits des grandes surfaces et d’Internet sont les seuls à tirer leur épingle du jeu.
Répartition des principaux segments de vente en pharmacie 2010

Répartition des principaux segments de vente en pharmacie 2010

Avec 59 % de parts de marché, la pharmacie reste le premier distributeur de compléments alimentaires

Avec 59 % de parts de marché, la pharmacie reste le premier distributeur de compléments alimentaires
Crédit photo : S Toubon

Répartition par circuits de distribution 2010

Répartition par circuits de distribution 2010

LE CONSTAT est encore morose pour l’exercice 2010. Le marché des complémentaires continue sa chute amorcée trois ans plus tôt, en pleine période de crise économique. Le chiffre d’affaires, de 960 millions d’euros, affiche une baisse de 5 % sur une année, soit le même niveau qu’en 2005-2006. Selon le Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires (SDCA), le marché est « très sensible aux variations du niveau général de l’activité économique et du pouvoir d’achat des consommateurs ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte