Nutrition cardioprotectrice

Des hypothèses aux preuves  Abonné

Publié le 23/02/2015
De nouvelles données issues de l’étude PREDIMED confirment les bénéfices de la diète méditerranéenne enrichie en fruits secs ou en huile d’olive.

LA NUTRITION cardioprotectrice se fonde depuis longtemps sur une alimentation riche en produits végétaux, céréales, fruits, légumes, fruits secs, poisson, huile d’olive et pauvre en viande et produits laitiers entiers. « Mais plusieurs certitudes et hypothèses ont été ébranlées récemment », a rapporté le Pr Emilio Ros. Tout d’abord concernant l’impact délétère des acides gras saturés (AGS), notablement présents dans la viande et les produits laitiers et dérivés. Deux méta-analyses ont réévalué l’effet des AGS sur le risque de maladie cardiovasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte