Un marché qui affiche bonne mine

Tenue de soirée pour maquillage en fête  Abonné

Publié le 02/12/2010
Oui, le maquillage en pharmacie se porte bien ! Soutenu, d’un côté, par un pôle dit « correcteur » qui a su élargir sa cible, le marché profite également de l’impulsion que lui offrent les gammes pour peaux et yeux sensibles, qui revisitent sans cesse la palette des couleurs, jouant sur les collections éphémères et les éditions limitées.
Femme maquillage crayon a levres





beaute miroir

Femme maquillage crayon a levres beaute miroir
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Christine Caminade

Christine Caminade
Crédit photo : dr

AVEC SES 2,3 millions d’unités vendues, c’est un marché modeste mais stable que celui du maquillage en pharmacie. Peu de marques, en revanche, s’y sont implantées, ce qui pourrait freiner les ardeurs de la demande. Car, en terme de beauté – puisque c’est avant tout de plaisir et non pas seulement d’esthétique dont il est ici question – les consommatrices veulent avoir le choix. Ce qui suppose, selon Patrice Soyer, que chaque pharmacie qui met en place un rayon de maquillage puisse proposer deux à trois gammes différentes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte