Le nano-argent dans la ligne de mire de l’Anses

Par
Publié le 05/03/2015

L’Anses* vient de publier un avis sur les risques liés aux nanoparticules d’argent. Ces particules sont utilisées pour leurs propriétés antibactériennes et antifongiques dans les vêtements anti-odeurs, dans certains emballages et dans des produits cosmétiques et d’hygiène (brosses à dents, spray désinfectant, etc.). Mais on s’interroge sur leurs effets sur la santé humaine et sur l’environnement. L’Anses a étudié près de 280 publications traitant du nano-argent. Malheureusement les travaux publiés sont souvent contradictoires, ce qui n’a pas permis de statuer sur sa toxicité chez l’homme.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)