LA SAGA DES MARQUES

Élancyl redessine la femme  Abonné

Publié le 05/09/2013
Experte en minceur, mais pas seulement... En 40 ans d’existence, la gamme Élancyl a fait de la silhouette sa matière principale, sans jamais oublier que la femme est femme. Et que pour « Elle », l’efficacité d’un soin est étroitement liée au plaisir qu’il procure. Car la beauté est une dimension sensorielle qui doit se savourer.

ON SAIT l’attention particulière que portait Pierre Fabre à ses contemporains. Au début des années 1970, celle-ci s’était déjà manifestée sous le nom de grandes marques - Avène, Ducray, Klorane – développées par le groupe. Mais en 1971, c’est plus particulièrement vers la femme que se porte l’attention du pharmacien de Castres. Objet des plus belles esquisses de l’art, sujet d’une littérature immortelle, la silhouette féminine est une inépuisable source d’inspiration. Elle est aussi une problématique quotidienne pour de nombreuses femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte