Les promesses d’un faux chirurgien

Des fesses en béton  Abonné

Publié le 05/12/2011

DRÔLE D’ENQUÊTE pour les policiers de Miami. Pour retrouver l’auteur d’opérations esthétiques en chaîne et à haut risque, les enquêteurs n’avaient pas d’autre choix que de suivre « à la trace » les victimes du faux chirurgien. Indice clé ? Des fesses en béton. Et il ne s’agit pas là d’une image ! Rien à voir donc avec les « gencives en béton » d’une publicité bien connue, car Oneal Ron Morris injectait bel et bien dans le postérieur, les lèvres ou les joues de ses patients, un mélange durcisseur à base de ciment et de colle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte