Une étude de marché d'Eurostaf-Les Échos

Cosmétique bio, une nouvelle nature pour l'officine  Abonné

Publié le 09/02/2009
La cosmétique naturelle représente moins de 1 % de l'activité officinale. Répondant aux aspirations des écolos et autres bobos, elle mériterait que les pharmaciens s'y intéressent davantage. Pourtours et perspectives de ce marché avec Sabrina Tiphaneaux, de la société de conseil Eurostaf.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Vous avez réalisé une enquête sur le marché de la cosmétique naturelle*. Quelles sont les particularités de ces produits ?

SABRINA TIPHANEAUX.- Ils sont formulés à partir d'ingrédients naturels, pour lesquels la présence de substances pouvant être nocives pour l'utilisateur ou l'environnement est limitée ou totalement absente. En pratique, la présentation de l'offre n'est pas toujours très claire pour le consommateur. Il y a en fait trois types de positionnement. La marque bio, qui répond à un cahier des charges agréé par un organisme comme Cosmébio.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte