80 % des officinaux se plaignent de la LME  Abonné

Publié le 18/05/2009

Trois quarts des pharmaciens l’affirment, la réduction des délais de paiement prévue par la loi de modernisation de l’économie (LME) a eu un impact négatif sur leur trésorerie. Pour un quart d’entre eux, la baisse de trésorerie se situe entre 20 et 39 %. Pour un autre quart, la diminution de trésorerie représente moins de 20 %. Enfin, pour un peu plus de 5 %, la baisse oscille entre 40 et 59 %. Dans ce contexte, la décision de l’Autorité de la concurrence concernant les demandes de dérogations formulées par les syndicats d’officinaux est particulièrement attendue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte