Comment bien assurer la livraison de médicaments à domicile ?

Comment bien assurer la livraison de médicaments à domicile ?

Hakim Remili
| 26.09.2019

On l’imagine en forte expansion dans les années qui viennent, compte tenu de la demande exprimée par les patients, voire par les pharmaciens eux-mêmes. Mais trois années d’expérimentations diverses de la livraison de médicaments à domicile montrent l’étendue du travail à effectuer, les aspects logistiques dans un cadre réglementaire précis, le bon usage du digital, la création des bons process dans l’officine… Quelques prestataires se lancent, des groupements aussi, avec pour objectif de livrer tout en conservant le lien entre pharmaciens et patients, l’expertise et le conseil.

  • livraison
  • la poste
  • tableau

Livrer les médicaments à domicile est un service pratiqué par de nombreuses pharmacies mais jusque-là de façon « artisanale » et au cas par cas. Avec l’évolution du métier de pharmacien vers des services plus affirmés vis-à-vis des patients, la livraison de médicaments devra se professionnaliser, voire s’industrialiser. La demande existe, c’est ce qui ressort de nombreuses études portant sur le sujet. Laurent Keiser, directeur général du groupement Aprium Pharmacie, l’affirme...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires