La minute juridique - Le congé maternité des cheffes d’entreprise

La minute juridiqueLe congé maternité des cheffes d’entreprise

Fabienne Rizos-Vignal
| 04.03.2019

Aligner le congé maternité des travailleuses indépendantes sur celui des salariées était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 l’a entérinée en instaurant un « congé maternité unique » calé sur le régime le plus avantageux.

  • infographie

Quelle égalité de droits est instaurée ?

Un « congé maternité unique » est créé afin de garantir les droits de toutes les femmes à l’arrivée d’un enfant et de gommer les inégalités. En 2019, les travailleuses indépendantes bénéficient désormais d’un repos incompressible de 8 semaines : 2 semaines avant l’accouchement et 6 semaines après, soit 56 jours. Ce congé peut être prolongé jusqu’à 16 semaines, comme pour les salariées, soit 112 jours au total. Le coût de cette...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires