La minute juridique - Quand l'erreur de délivrance arrive

La minute juridiqueQuand l'erreur de délivrance arrive

Fabienne Rizos-Vignal
| 03.12.2018

En pharmacie, l’erreur de délivrance est la faute professionnelle à laquelle les salariés sont le plus exposés puisqu’elle est inhérente à l’activité. Avec des conséquences pouvant être dramatiques. Le titulaire doit absolument tout mettre en œuvre afin de la prévenir et l’éviter. Pour tendre vers le risque zéro, la profession souhaite déployer un référentiel qualité au service de la sécurité des patients.

  • infographie

Quelle sanction prononcer ?

La sanction dépend du degré de l’erreur commise. Pour la qualifier, le titulaire peut s'appuyer sur plusieurs critères parmi lesquels : la dangerosité du produit délivré ; la lisibilité de l’ordonnance ; le caractère répétitif des erreurs ; d’éventuelles circonstances atténuantes ; les sanctions déjà prises à l'encontre d'autres salariés pour des fautes équivalentes. Il n’est pas nécessaire qu’un dommage soit causé au patient pour sanctionner.

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires