Officine Pratique - Publicité à l’officine : ce qui pourrait changer

Officine PratiquePublicité à l’officine : ce qui pourrait changer

Charlotte Demarti
| 28.05.2018

À la fois professionnels de santé et commerçants, les pharmaciens doivent concilier communication et impératifs de santé publique. Que mettre en vitrine, puis-je envoyer des messages promotionnels par e-mail ? Quelles informations indiquer sur mon site Internet ? Bon nombre de pharmaciens ignorent dans quelle mesure ils peuvent communiquer sur les produits et services proposés dans leur officine. Afin de faire évoluer la situation, l’Ordre a proposé de nouvelles règles de communication/publicité en 2016. Mais elles n’ont toujours pas été avalisées par le gouvernement.

  • publicité

Avec Internet, Twitter, les applications mobiles, les objets connectés, les nouvelles missions du pharmacien, mais aussi la concurrence toujours plus aiguisée des autres circuits de distribution de la parapharmacie et de matériel médical, les règles de communication et de publicité concernant la profession doivent évoluer.

Mais comment valoriser au mieux les activités des pharmaciens pour rester concurrentiel, sans pour autant bafouer l’intérêt de la santé publique ? C’est sur ce...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 12

Partenaires