Adjoints de nuit, une expérience particulière

Adjoints de nuit, une expérience particulière

David Paitraud
| 19.03.2018

Ils sont adjoints à Lyon, Paris ou Bordeaux, et ont en commun d'assurer régulièrement des services de nuit au sein de pharmacies ouvertes 24 heures sur 24. À l'heure où les officines ferment leurs portes pour la nuit, des pharmaciens adjoints commencent leur service.

  • nuit

Il est 20 h 45 ; la pharmacie de la Porte des Alpes à Saint-Priest (près de Lyon) s'apprête à fermer ses portes. En réalité, l'activité va se poursuivre tout au long de la nuit au sein de guichets aménagés, facilement accessibles depuis l'extérieur.

« Vers 20 h 45, nous commençons à orienter les patients encore présents dans l'espace client vers le guichet de nuit, ce qui permet à l'équipe de jour de fermer la pharmacie », explique Yohan Giffard, un des pharmaciens adjoints...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires