Trois questions à… - Laurent Montreuil

Trois questions à…Laurent Montreuil

22.01.2018

Adjoint à Bron (Rhône) et diplômé d’un Master éducation thérapeutique et éducations en santé (Université Paris 13).

Le Quotidien du pharmacien. Pourquoi selon vous les pharmaciens ont-ils délaissé les entretiens pharmaceutiques ?

Laurent Montreuil. Avant de répondre, il faut se poser la question de l’objectif de ces entretiens pharmaceutiques. Est ce seulement de délivrer des informations au patient ? Ou est-ce aussi d’observer si le comportement du patient a changé sur son traitement : s’il est plus observant, s’il adopte des attitudes plus sûres pour sa santé ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
homeo

À la Une Homéopathie : les granules de la discorde Abonné

La tribune fustigeant l'homéopathie signée de 124 professionnels de santé, parue le 18 mars dernier, et soutenue à ce jour par plus de 2 400 personnes, n’en finit plus de faire des vagues. La polémique ne cesse d’enfler et pousse sociétés savantes, agences sanitaires et gouvernement à prendre position sur la place de l’homéopathie dans l’arsenal thérapeutique. 1

Partenaires