Tendances et marchés - Cosmétiques naturels en pharmacie : le label fait loi

Tendances et marchésCosmétiques naturels en pharmacie : le label fait loi

Anne-Sophie Pichard
| 23.11.2017

Même s'ils ne sont pas tous labellisés, les soins cosmétiques d'origine naturelle intègrent souvent des ingrédients bio dans leur composition. Bio… Trois lettres qui attestent de l'origine biologique d'un ingrédient. Trois lettres qui impriment sa tendance à tout un marché, attirant une population croissante de consommatrices. Trois lettres qui, peu à peu, imposent la loi du label.

  • pharmacie
Aurait-on, aux yeux du consommateur, dépassé l'argument du naturel pour lui préférer celui du label ? L'ingrédient dont le développement relève d'une démarche labellisée certifiant son origine, garantissant son intégrité et, dans une certaine mesure, son absence de toxicité, est, en effet, l'objet d'un intérêt croissant. C'est le cas dans le domaine agroalimentaire. Ça l'est aussi dans le champ de la cosmétique.

En témoigne la progression de près de 11 % en volume et 8 % en valeur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires