Conseils d'expert - Laure Rivaton

Conseils d'expertLaure Rivaton

Marie Bonte
| 16.11.2017

Cofondatrice du cabinet Evolumerch*

Le Quotidien du pharmacien. Encombrants, générateurs de marges faibles, les laits infantiles ne présentent pas d’intérêts commerciaux notoires pour les pharmaciens. Pour autant, quels sont les arguments pour développer ce rayon ?

Laure Rivaton. Les laits infantiles sont un must à l’officine. Ils ne présentent certes aucun intérêt commercial dans le sens où, vendus souvent au même prix que la GMS, sinon moins cher, ils ne permettent pas de dégager de la marge. En revanche,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ameli

Déclaration des ROSP : le délai est prolongé

Les pharmaciens retardataires ont jusqu’au 29 mars - au lieu du 18 mars - pour déclarer les nouvelles ROSP. La saisie sur « Amelipro » des nouvelles ROSP des pharmaciens est prolongée jusqu’au 29 mars 2019 à la place du 18 mars... Commenter

Partenaires