Le monde aujourd'hui

Les trois batailles de 2021  Abonné

Par
Publié le 13/10/2020
On ne s'étonne pas du refus de François Baroin de présenter sa candidature à la présidence de la République quand on découvre l'immensité de la tâche que doit accomplir l'exécutif. Le Covid, partout dans le monde, et pas seulement en France, se répand encore plus vite et plus fort, menaçant notre économie. Le gouvernement, qui a déjà débloqué des centaines de milliards pour amortir les conséquences sociales de la pandémie, se voit contraint de débloquer un milliard pour effacer la dévastation induite par les inondations dans les Alpes-Maritimes.
Macron à Tende mercredi dernier

Macron à Tende mercredi dernier
Crédit photo : AFP

À quoi on pourrait ajouter une insécurité croissante dans le pays avec, notamment, l'épisode sanglant de Herblay, dans le Val-d'Oise, où deux policiers ont été battus et grièvement blessés par des voyous. Le gouvernement semble cerné par une série de contraintes posées par des problèmes de fond nécessitant des réformes longues et drastiques. Même si le harcèlement des oppositions ralentit un peu (la droite, par exemple, a approuvé le plan des pouvoirs publics pour l'arrière-pays de Nice), nos dirigeants ne savent plus où donner de la tête.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte