Selon une enquête Odoxa

Les Français ont été moins nombreux à avoir des consommations à risque pendant le confinement  Abonné

Par
Publié le 16/06/2020
Quel a été l'impact du confinement sur la prévention et les comportements à risque en santé ? Pour répondre à cette interrogation, Odoxa a réalisé une grande enquête avec un volet français et un volet européen*. Ce sondage montre que les Français étaient moins nombreux à boire, manger gras sucré et salé et à fumer durant le confinement.

Dans un premier temps, un échantillon de 1 005 Français a été interrogé en ligne les 12 et 13 mars 2020, avant le confinement. Trois quarts d'entre eux estimaient que leur connaissance des comportements à risque a augmenté ces dernières années, et plus de la moitié ont déclaré avoir amélioré leur comportement. Les Français sont par ailleurs 92 % à faire plutôt confiance ou tout à fait confiance à leur médecin généraliste pour les informer des produits à risque tels que le tabac et l'alcool.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte