1920-2020

Les facultés de pharmacie fêtent leur centenaire  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 12/05/2020
Il y aura cent ans, le 14 mai, les trois « Écoles supérieures de pharmacie » françaises (Paris, Montpellier et Nancy) et « l’Institut pharmaceutique » de Strasbourg étaient élevés au rang de Facultés de pharmacie : l’événement est une conséquence directe du retour de l’Alsace à la France, en novembre 1918, dont la profession tira habilement avantage.
Le doyen Louis Bruntz

Le doyen Louis Bruntz
Crédit photo : dr

En 1870, la France ne compte que trois « Écoles supérieures de pharmacie », à Paris, Montpellier et Strasbourg, héritières des anciennes Facultés dissoutes à la Révolution, ainsi que quelques « écoles préparatoires » ne délivrant qu’une formation plus réduite. Un an plus tard, suite à l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Empire allemand, Strasbourg ne peut plus former les étudiants de l’est de la France, si bien que son École supérieure est « transférée » en 1872 à Nancy, avec toute l’université.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte