Même en cas de sevrage avant la grossesse

Le tabagisme affecterait le placenta  Abonné

Publié le 13/10/2020
Fumer pendant ou (dans une moindre mesure) avant une grossesse entraîne des modifications épigénétiques (méthylation de l’ADN) qui pourraient avoir des conséquences sur le développement du fœtus et la santé future de l’enfant. C’est ce qui ressort d’une étude menée au sein de l’Institut pour l’avancée des biosciences (INSERM, CNRS, université de Grenoble), publiée dans « BMC Medicine ».
Le placenta conserverait une mémoire épigénétique de l'exposition au tabac

Le placenta conserverait une mémoire épigénétique de l'exposition au tabac
Crédit photo : Phanie

« Beaucoup d’études se sont intéressées aux effets d’une exposition environnementale (dont le tabagisme) sur le placenta et sur les événements de santé de l’enfant, mais les mécanismes moléculaires impliqués sont encore mal compris », met en contexte, pour « Le Quotidien », la Dr Johanna Lepeule, épidémiologiste à l'INSERM et auteure principale de l’étude.

Une majeure partie des altérations est réversible

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte