Des expositions, à Paris et Versailles

Le Soleil, des animaux, un roi

Par
Publié le 24/11/2022
Article réservé aux abonnés

Le soleil dans la peinture au Musée Marmottan Monet, une rétrospective Rosa Bonheur (1822-1899) au Musée d’Orsay, et les passions de Louis XV au château de Versailles.

Sonia Delaunay

Sonia Delaunay, « Contrastes simultanés », 1913
Crédit photo : MUSEO NATIONAL THYSSEN-BORNEMISZA, MADRID

vache

* Au Musée Marmottan Monet, « Face au soleil. Un astre dans les arts » : une centaine d’œuvres sur la place du soleil en peinture, pour les 150 ans d'« Impression, soleil levant » de Monet, tableau fondateur de l’impressionnisme. Dieu dans l’antiquité, puis création de Dieu avec la chrétienté. Représentation masculine, il est alors un cercle. Avec Copernic et Galilée, il est au centre de l’univers. Il éclaire les paysages de Claude Le Lorrain, Vernet, Turner, David Friedrich, Boudin. Au XIXe siècle, sa lumière inspire les artistes naturalistes, impressionnistes, symbolistes, expressionnistes, Vallotton, Derain, Otto Dix, Edvard Munch. Sonia Delaunay, Otto Freundlich s’attachent à ses ondes. La théorie de la relativité générale d’Einstein inspire les constellations de Miró et les stabiles de Calder. Pour Gérard Fromanger, il est une étoile parmi d’autres. (Jusqu'au 25 janvier, marmottan.fr)

* Au musée d'Orsay, rétrospective Rosa Bonheur (1822-1899), peintre animalière, pour le bicentenaire de sa naissance. Première femme à être décorée de la Légion d’honneur, elle a de son vivant une reconnaissance internationale. Ses portraits d’animaux expriment leur vitalité, leur diversité et même une certaine psychologie. Elle avait dans son Château de By (Seine-et-Marne) des chiens, des cerfs et même des fauves. Majesté du cerf, roi de la forêt, bœufs travaillant la terre, énergie de chevaux à demi sauvages. Elle s‘attache à la diversité de la nature. C’est aussi une femme libre. Autant de sujets qui résonnent dans notre actualité. (Jusqu'au 15 janvier, musee-orsay.fr)

* Au château de Versailles, « Louis XV. Passions d'un roi » Cinquante ans de règne dans ce siècle des Lumières qui rayonne en Europe. Le monarque est passionné par les sciences, les livres, la botanique, l’architecture. Il lance de grandes expéditions maritimes, crée un cabinet de physique et d’optique, fait de Trianon un jardin d’expérimentations botaniques avec 4 000 variétés de plantes, commande des objets scientifiques à la pointe de la technologie tandis que les géographes et astronomes cartographient le monde et le ciel. Il recherche la compagnie des savants et aussi des femmes, bien que timide et très croyant. Madame de Pompadour gardera toujours une grande influence sur lui. Les appartements de Madame Du Barry récemment restaurés donnent une note d’intimité au château. (Jusqu'au 19 février, chateauversailles.fr)

 

 

 

Caroline Chaine

Source : Le Quotidien du Pharmacien