Le poids du confinement  Abonné

Publié le 12/05/2020

Une étude montre que, pendant le confinement, les Français ont gagné en moyenne deux kilos et demi, hommes et femmes confondus. La pire des nouvelles, en quelque sorte. Je me demande si les chercheurs ont inclus les déprimés, les nostalgiques et les mélancoliques qui, eux, ne passent pas leur temps à grignoter. Cela aurait fait baisser la moyenne. Mais au fond, c'est une affaire personnelle : il y en a qui se laissent aller et engraissent ; et il y en a qui sont dans un état voisin de l'anorexie. J'ai une balance dans ma salle de bains mais je me suis bien gardé de surveiller mon poids.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte