TOURISME - La ville de Roméo et Juliette et des Scaligeri

Les trésors de Vérone en sept lieux  Abonné

Publié le 27/06/2016
Traversée par les méandres de l’Adige, Vérone s’étend langoureusement dans la plaine du Pô. Grâce à Roméo et Juliette, elle est devenue la ville la plus romantique du monde. Mais c’est surtout la petite sœur de Venise, un musée à ciel ouvert où foisonnent citadelles sévères, palais somptueux et cloîtres endormis.
Vérone-La maison de Juliette

Vérone-La maison de Juliette
Crédit photo : BRUNO BARBIER

Vérone-Le château de Rocca Scaligeri

Vérone-Le château de Rocca Scaligeri
Crédit photo : BRUNO BARBIER

Vérone-Vu du pont

Vérone-Vu du pont
Crédit photo : BRUNO BARBIER

Les amants de Vérone, un joli mythe repris par Shakespeare que la ville a su faire revivre à merveille. Ainsi, sur la via Cappelo, la Maison de Juliette attire les foules. Ce palais gothique qui – dit-on - aurait appartenu aux Capulets est en fait un logis seigneurial du XIIe siècle restauré vers 1940. Pour les sceptiques, on a ajouté à la même époque le fameux « balcon de Juliette ». Sous le porche, le mur de Juliette est couvert de billets d’amour et de graffitis. Des milliers de lettres adressées à Juliette arrivent régulièrement à Vérone.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte