TOURISME : L’Ombrie, de Pérouse à Orvieto

Les charmes secrets de l’Italie  Abonné

Publié le 22/09/2014
Dans la péninsule italienne, il n’y a pas que la Toscane, la côte amalfitaine ou Rome. L’Ombrie a son mot à dire et elle n’est pas la dernière à se parer d’attraits. Au-delà d’un relatif isolement, la région brille par un patrimoine médiéval et Renaissance rare, doublé d’une gastronomie remarquable. Le tout sur fond d’authenticité et de paysages verdoyants.
Assise, c’est d’abord la ville des églises et des clochers

Assise, c’est d’abord la ville des églises et des clochers
Crédit photo : PH. BOURGET

A Assise, la basilique Saint-François et son couvent sont le siège mondial de la confrérie des...

A Assise, la basilique Saint-François et son couvent sont le siège mondial de la confrérie des...
Crédit photo : PH. BOURGET

Orvieto

Orvieto
Crédit photo : PH. BOURGET

À Pérouse, le palais des Prieurs

À Pérouse, le palais des Prieurs
Crédit photo : PH. BOURGET

La façade du Duomo d’Orvieto, chef d’œuvre de délicatesse artistique

La façade du Duomo d’Orvieto, chef d’œuvre de délicatesse artistique
Crédit photo : PH. BOURGET

Un couvent érigé en haut d’une petite colline, l’image " carte postale » de la campagne ombrienne...

Un couvent érigé en haut d’une petite colline, l’image " carte postale » de la campagne ombrienne...
Crédit photo : PH. BOURGET

QUI CONNAÎT vraiment l’Ombrie ? Nombre de voyageurs n’ont qu’une vague idée de ce à quoi ressemble cette région d’Italie, enfermée entre la Toscane, le Latium et les Marches, la seule au centre de la péninsule dépourvue de littoral maritime. Il est vrai que la province n’a jamais déployé de grands moyens pour promouvoir ses atouts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte