TOURISME - Du delta du Mékong à la baie d’Halong

Le Vietnam, un pays fort attachant  Abonné

Publié le 07/10/2013
Une des principales qualités du Vietnam, c’est que l’on s’y sent bien. Le mélange de cultures, la beauté des paysages, l’art culinaire, l’ouverture d’esprit des habitants : tout y est captivant. La Route mandarine, qui relie les plus grandes villes du pays, nous a menés des marécages du delta du Mékong à la baie d’Halong, l’une des sept merveilles naturelles du monde.
Diplômés devant le temple de la Littérature, à Hanoi

Diplômés devant le temple de la Littérature, à Hanoi
Crédit photo : H. D.

Marché flottant à Cai Be

Marché flottant à Cai Be
Crédit photo : H. D.

Devant le temple de Thien Hau, à Ho Chi Minh-Ville

Devant le temple de Thien Hau, à Ho Chi Minh-Ville
Crédit photo : H. D.

" Le Bassac » dans le delta du Mékong

" Le Bassac » dans le delta du Mékong
Crédit photo : H. D.

La baie d'Halong

La baie d'Halong
Crédit photo : H. D.

L'un des 850 monuments de Hoi An

L'un des 850 monuments de Hoi An
Crédit photo : H. D.

Hanoi, aux multiples lacs

Hanoi, aux multiples lacs
Crédit photo : H. D.

« RIEN N’EST plus facile : je peux vous apprendre à parler le vietnamien en 15 minutes », assure Cuong Tuan, notre guide francophile, adepte des jeux de mots, alors que nous sommes confortablement assis dans des chaises longues sur le pont du bateau « le Bassac », à la découverte du delta du Mékong, au sud du pays. Pour mettre fin à notre incrédulité, Cuong poursuit : « En vietnamien, il n’y a pas de grammaire, pas de conjugaison ni d’accords : les adjectifs ne distinguent pas le singulier du pluriel, ni le masculin du féminin. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte