Tourisme

L'archipel du Cap-V - Au pays de Cesária Evora  Abonné

Par
Philippe Bourget -
Publié le 05/12/2016
À moins de 6 heures de vol de la France, le Cap-Vert séduit grâce aux hôtels balnéaires des îles de Sal et de Boavista mais aussi, et surtout, en raison de ses qualités intrinsèques : des plages immaculées, une culture musicale unique et des paysages majestueux. À condition de combiner les îles pour en apprécier les facettes, cette destination accueillante et sûre promet des séjours colorés, zen et festifs.

Île de Santo Antão, village de Janela. Dans la touffeur d’une matinée de septembre, le chemin empierré de lave grimpe en lacets depuis l’océan vers des hauteurs embrumées. Bientôt, des maisons sommaires, aux toits de palme et de bananiers, un hameau, une école, de vieilles femmes édentées ramassant du linge… Plus haut, des hommes courbés binent la terre, nivelée sur des terrasses étroites. Ignames, manioc, blé, maïs, tabac, café… tout pousse sur ces versants gorgés de pluie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte