Tourisme

La Quebrada de Humahuaca.  Abonné

Publié le 04/02/2016
Du vert tirant vers un gris teinté de rouge : dans la vallée de la Quebrada de Humahuaca, le voyage invite à chaque creux de colline à deviner les tonalités qui cabossent les reliefs. Au nord-ouest de l’Argentine, cette région autrefois inca, classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 2003, offre un circuit alternatif à ceux qui souhaitent découvrir le pays du tango sans passer par la belle mais souvent très froide Patagonie.
La Quebrada de Humahuaca vue du village de Tilcara

La Quebrada de Humahuaca vue du village de Tilcara
Crédit photo : FL. GENOUX

Le village indien d'Iruya, perché à 2780 m

Le village indien d'Iruya, perché à 2780 m
Crédit photo : FL. GENOUX

À 2 h 20 de vol de Buenos Aires, c’est d’abord la très citadine et élégante Salta qui s’impose. De nombreux circuits organisés partent de cette ville à l’architecture coloniale, dans laquelle se dresse l’incontournable église San Francisco. En longeant le Río Grande pour s’enfoncer dans la vallée Quebrada de Humahuaca, c’est une Argentine bien différente de ses habituelles tonalités européennes que l’on découvre. Ici vivent les descendants des populations indigènes qui ont métissé leur culture avec celle des colons espagnols, jusque dans leur cuisine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte