Tourisme

En Charente-Maritime, l'île d'Oléron, naturellement  Abonné

Par
Publié le 13/06/2016
On ne prend plus le bateau pour se rendre sur l'île d'Oléron mais l'on y pratique toutes sortes de sports nautiques et d'activités nature et l'on y goûte aux plaisirs d'un tourisme aux saveurs salées.
bateaux

bateaux
Crédit photo : JULIE DAUREL

vélo

vélo
Crédit photo : OFFICE DE TOURISME D’OLÉRON

phare

phare
Crédit photo : OFFICE DE TOURISME D’OLÉRON

ballade

ballade
Crédit photo : OFFICE DE TOURISME D’OLÉRON

Une île aux « hameaux tout blancs, d’une blancheur orientale, avec des portes et des fenêtres vertes », c’est ainsi que Pierre Loti décrivait l’île d’Oléron à la fin du XIXe siècle, dans « le Roman d’un enfant ». L’écrivain-voyageur devait prendre le bateau pour se rendre dans sa famille oléronaise ; depuis son domicile de Rochefort, « le voyage se méritait ». Une époque révolue : la plus grande des îles atlantiques s’est dotée en 1966 d’un pont – gratuit aujourd’hui – qui l’a « rapprochée » du continent, de Marennes et sa Cité de l’huître.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte