TOURISME - Côtes sauvages, petits villages et monastères byzantins

Chypre, un printemps grandeur nature  Abonné

Publié le 07/04/2014

Ensoleillée toute l’année, l’île d’Aphrodite bénéficie au printemps d’un climat d’une douceur exceptionnelle. C’est la période idéale pour découvrir l’authenticité de la nature chypriote, avec ses côtes sauvages ponctuées de villages pittoresques et de sites antiques et les merveilles des monts Troodos, le cœur montagneux de l’île, où nichent chapelles et monastères byzantins.

AU SUD de la sauvage presqu’île d’Akamas, domaine des pins d’Alep, des oliviers et des orchidées sauvages, Paphos, station balnéaire en vogue, accumule des richesses historiques qui font de cet ancien grand port romain un musée à ciel ouvert. D’ailleurs, la ville entière, chose rarissime, figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte