Portrait

Pour Sophie Quoniam, soigner par les plantes ne va pas sans exigence  Abonné

Par
Jacques Gravend -
Publié le 25/04/2019
Sophie Quoniam a toujours été passionnée par les plantes et leur intérêt pour la santé. Elle a repris il y a cinq ans une pharmacie-herboristerie vieille de deux cents ans, pour la développer.
portrait

portrait
Crédit photo : J. Gravend

« La plante peut soigner tous les maux sans gravité du quotidien. Elle agit moins vite et moins fort qu'un médicament d'allopathie, mais emprunte plein de petits chemins pour parvenir à la source du mal ; elle y parvient avec un effet identique, et sans effet secondaire si elle est bien utilisée », assure Sophie Quoniam.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte