Portrait

Jean-Luc Leroy, l'histoire en partage  Abonné

Par
Jacques Gravend -
Publié le 19/01/2017
Jean-Luc Leroy expose des peintures dans son bureau, au-dessus de son officine. Une longue tradition pour cette pharmacie qui a vu passer écrivains, peintres, et poètes.
Leroy

Leroy
Crédit photo : J.Gravend

Il y a des lieux qu'enchante leur histoire. C'est évidemment le cas de la Pharmacie centrale du port, à Trouville-sur-Mer (Calvados). Créée en 1831, elle s'insérait autrefois dans le grand bâtiment de l'hôtel de l'Agneau d'or. Et le bureau de Jean-Luc Leroy, titulaire de l'officine depuis 2005, était une chambre d'hôtel. La même chambre où Gustave Flaubert (1821-1880) a écrit en partie « Madame Bovary », et « L'éducation sentimentale ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte