Portrait

Grégory Tempremant, double mission pour une région  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 14/01/2016
Qu’est-ce qui pousse Grégory Tempremant, titulaire à Comines dans le Nord, à s’investir en même temps dans le Conseil régional et à l’URPS-Pharmaciens de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sinon l’envie irrépressible de provoquer le changement ?
Un engagement syndical et politique pour ce jeune élu du Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Un engagement syndical et politique pour ce jeune élu du Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Crédit photo : dr

Les événements parfois s’accélèrent et se télescopent. En décembre dernier, Grégory Tempremant, titulaire à Comines, dans le Nord, a été pris dans ce tourbillon. Le vendredi 11, tête de liste de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), il assiste à la victoire de son syndicat aux URPS de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Puis, dans la nuit du dimanche au lundi suivant, il apprend à une heure du matin que, cinquantième sur la liste aux élections régionales, il est élu conseiller régional de cette même grande région.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte