Portrait

Gabriel Primetens met la jungle en vitrine  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 28/01/2016
Il est tombé dans le bain de la botanique et de l’entomologie. Dès l’âge de cinq ans, Gabriel Primetens parcourait la planète avec des parents photographes qui, tout naturellement, lui insufflèrent leur passion pour les insectes et pour les plantes mais aussi pour les voyages - nous dirions plutôt les expéditions - en Afrique (Sénégal, Kenya, Sierra Leone, Comores, etc.), en Asie (Sri Lanka, Thaïlande, Malaisie, etc.), aux Caraïbes, en Amérique Latine…
légende

légende
Crédit photo : dr

Installé en Bourgogne, Gabriel Primetens conjugue ses activités professionnelles avec ses passions

Installé en Bourgogne, Gabriel Primetens conjugue ses activités professionnelles avec ses passions
Crédit photo : dr

L’amour de Gabriel Primetens pour l’« histoire naturelle », celle que l’on ne prend plus véritablement la peine d’apprendre aux écoliers promis aux tablettes et à la numérisation, lui valut d’opter presque naturellement pour des études de pharmacie. Las : il y avait loin de sa chambre d’étudiant, près de la faculté de Marseille, aux tropiques qui le hantaient.

« Je me suis dès lors appliqué à rendre mon univers plus luxuriant et propice au voyage " immobile " à petite échelle : celle d’un paludarium, un terrarium semi-aquatique », confie-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte