Portrait

Éric Milleret : transfert réussi, pharmacien épanoui  Abonné

Publié le 25/02/2016
Après quatre ans de procédures et une grève de la faim de 19 jours, Éric Milleret a enfin pu obtenir son transfert. C’est un pharmacien heureux et toujours passionné qui nous a ouvert la porte de sa nouvelle officine à Auch (Gers).
Éric Milleret et son associée Hélène Guinaudy

Éric Milleret et son associée Hélène Guinaudy
Crédit photo : dr

Le 7 juin 2014, Éric Milleret, pharmacien à Auch, met fin à une grève de la faim de 19 jours. Elle lui a coûté 6 kg, mais offert une tribune médiatique et le soutien de 2 000 patients signataires d’une pétition en sa faveur. En cause, plusieurs rejets par l’ARS de sa demande de transfert, suite à l’avis défavorable du Conseil régional de l’Ordre des pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte