Portrait

Emmanuelle Falet : de la musique avant toute chose  Abonné

Par
Jacques Gravend -
Publié le 14/09/2017
Pharmacienne à Lisieux, Emmanuelle Falet accompagnait ses filles à l'école de musique. Ce qui l'a incité à apprendre un instrument ; elle préside désormais l'orchestre d'harmonie de la ville.
Falet

Falet
Crédit photo : JGravend

Emmanuelle Falet a hérité d'une longue histoire. L'orchestre d'harmonie de Lisieux-Pays d'Auge qu'elle préside a été créé en 1791 par les frères des écoles chrétiennes, deux ans après la Révolution française. Les frères ayant été expulsés, la pratique du chant, scolaire à l'époque, disparaît à Lisieux. Elle sera relancée en 1830 par François Guizot (1787-1874), député de Lisieux pendant dix-huit ans, futur ministre de l'Instruction publique, dernier président du Conseil (Premier ministre) de la Monarchie de Juillet, renversée par la Révolution de 1848.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte