Humeur

Sous le sable, l'or  Abonné

Publié le 14/11/2019

Vous allez me trouver pervers, mais l'idée qu'il suffit d'aller sur le littoral atlantique pour y trouver des paquets de cocaïne m'a donné l'envie de rouler jusqu'à la mer. Il faut dire que lundi était férié, que je n'avais pas grand-chose à faire et que je suis fauché. Voler trois ou quatre kilos de cocaïne extra pure a soudain ressemblé à un projet viable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte