Humeur

Protestation d'innocence  Abonné

Publié le 05/12/2019

Je suis innocent, mais comme tous ceux qui protestent de leur innocence, j'ai l'impression que les femmes ne me croient pas. J'ai beau leur dire que, dans le milieu bourgeois et strict où je suis né, j'étais bien trop timide pour les aborder, a fortiori pour les prendre dans mes bras et leur exprimer mon affection. Aujourd'hui, vieillard cacochyme, je ne représente aucun risque pour elles, mais si j'entends les voix de Caroline de Haas ou de Marlène Schiappa, elles me soupçonnent encore.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte