Histoire de la pharmacie

Une vente d’exception chez Drouot : les majoliques de la collection Guerlain  Abonné

Par
Julie Chaizemartin -
Publié le 23/01/2017
Cela se passera le mardi 31 janvier chez Drouot, sous le marteau de la maison Beaussant Lefèvre et l’œil expert de Michel Vandermeersch. C’est le genre d’événement qu’aucun collectionneur ne peut manquer, car il se représente rarement. Les 29 lots mis aux enchères sont des majoliques d’une qualité rare, datées entre le XVe et le XVIIe siècle, italiennes et françaises, et parmi elles, de fabuleux albarelli et pots à pharmacie.
Albarello

Albarello
Crédit photo : Beaussant Lefèvre, commissaires-priseurs

chevrette

chevrette
Crédit photo : Beaussant Lefèvre, commissaires-priseurs

Pot à canon2

Pot à canon2
Crédit photo : Beaussant Lefèvre, commissaires-priseurs

pot canon1

pot canon1
Crédit photo : Beaussant Lefèvre, commissaires-priseurs

Pot à canon 3

Pot à canon 3
Crédit photo : Beaussant Lefèvre, commissaires-priseurs

Michel Vandermeersch le confirme : « En France, il n’y a pas eu de ventes d’une telle qualité depuis la grande vente Adda de 1965 réalisée par Maurice Rheims. » Parole d’expert ! Alors, quand il a vu les majoliques de la collection Guerlain, Michel Vandermeersch a senti son cœur battre un peu plus fort qu’à l’habitude. Au premier coup d’œil, il a su qu’il ne s’agirait pas d’une vente comme une autre. L’histoire de ces objets est en effet merveilleuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte