Le Bain et le Miroir

Une double exposition sur les rituels de beauté à travers les âges  Abonné

Publié le 22/06/2009
Les hommes et les femmes ont toujours manifesté leur attachement aux soins corporels et à la beauté, comme en témoigne une exposition qui dévoile les soins du corps et les cosmétiques, en deux volets, de l’Antiquité au Moyen-Âge, au musée de Cluny à Paris, et à la Renaissance, au château d’Ecouen, dans le Val-d’Oise.
Pomme de senteurs en or émaillé à six quartiers en position ouverte, Pays-Bas vers 1610-1620

Pomme de senteurs en or émaillé à six quartiers en position ouverte, Pays-Bas vers 1610-1620
Crédit photo : rijkmuseum, amsterdam

Crédit photo : BNF

L’OBSESSION DU SOIN et de l’embellissement du corps n’est pas une invention de nos sociétés modernes. Les hommes et les femmes de l’Antiquité se préoccupaient de leur apparence et redoublaient d’imagination dans la fabrication des cosmétiques et de leurs contenants. L’huile pour le corps des athlètes grecs ou le fard rose pour les paupières des Romaines était affaire de mode. Le Moyen Âge continua cette tradition et la Renaissance fit de la beauté un culte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte