Histoire de la pharmacie

Se soigner au Japon, plantes et pharmacopée s'exposent à Paris  Abonné

Par
Julie Chaizemartin -
Publié le 22/11/2018
Petite par sa taille mais pertinente par son contenu, l’exposition actuellement présentée au musée d’histoire de la médecine raconte trois siècles d’influences entre pharmacopées occidentale et japonaise et fait découvrir la figure du pharmacien Junichirô Shimoyama, qui joua un rôle clef dans ces relations au XIXe siècle.
Blume

Blume
Crédit photo : BIU Santé (Paris)

echantillon

echantillon
Crédit photo : David Benoist

Vitrine

Vitrine
Crédit photo : Julie Chaizemartin

poupée

poupée
Crédit photo : David Benoist

Groupe Fluckiger

Groupe Fluckiger
Crédit photo : Collection Bonté

Gravure

Gravure
Crédit photo : BIU Santé (Paris)

L’exposition « Se soigner au Japon, plantes et pharmacopée (XVIIe – XXe siècle) » dresse en point d’orgue de son propos le portrait de Junichirô Shimoyama, « le fondateur de la pharmacie moderne japonaise et un des premiers à s’intéresser à la pharmacognosie », explique Frédéric Bonté, docteur en sciences pharmaceutiques à l’initiative de l’exposition et membre de l’Académie nationale de pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte