Histoire de la pharmacie

Résines d’Orient, fumigations d’Occident  Abonné

Par
Julie Chaizemartin -
Publié le 22/03/2018
Sous la dynastie des Qing, dans la Chine impériale, l’encens avait le statut de bien d’État. Fumées de rituels religieux et de cérémonies officielles, mais aussi vapeurs thérapeutiques. Comme le présente une exposition au musée Cernuschi à Paris, la Chine et l’encens, c’est une tradition millénaire. Mais qu’en est-il des pratiques de fumigations en Occident ?
Pin Mugho

Pin Mugho
Crédit photo : Wikipedia

femme parfumant

femme parfumant
Crédit photo : Musée de Shanghaï

thrumb

thrumb
Crédit photo : site gralon.net

bains turco-romains

bains turco-romains
Crédit photo : BNF

brûle-encens

brûle-encens
Crédit photo : Musée du Louvre

Camphre, benjoin, ambre gris, musc, patchouli, styrax, clou de girofle, des essences qui nous font rêver aujourd’hui. Rêves d’ailleurs et de lointains, senteurs et secrets du Levant. Aujourd’hui encore, c’est en Arabie, au sud d’Oman, à proximité de la frontière avec le Yémen, que la précieuse sève du Boswellia sacra est extraite. C’est le même geste que dans l’Antiquité, quand la résine aromatique valait de l’or. Il s’agit de l’oliban.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte