Histoire de médicaments

Prozac : une saga US

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 29/09/2016
David T. Wong

David T. Wong

C’est au début des années 1960 qu’un psychiatre suisse, Paul Kielholz (1916-1990), découvrit l’intérêt des antidépresseurs tricycliques, dont il corrélait l’activité à leur capacité à inhiber la recapture de la noradrénaline dans le cerveau. Ce dogme fut remis en question en 1968, lorsque le neurobiologiste suédois Arvid Carlsson montra qu’ils inhibaient également la recapture de la sérotonine. Son observation inspira Izyaslav P. Lapin et Gregory F.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)