Histoire de la pharmacie

Pots, chevrettes et majoliques sous le feu des enchères  Abonné

Par
Publié le 19/06/2017
On ne peut pas dire que la vente aux enchères de pots à pharmacie orchestrée par Artcurial dans la salle 10 de l’Hôtel Drouot, la semaine dernière, ait atteint des sommets. Mais c’est peut-être là justement où résidait son intérêt. Tout le monde pouvait enchérir et il y avait de bonnes affaires à faire !
paire de chevrettes

paire de chevrettes
Crédit photo : Artcurial

personnel

personnel
Crédit photo : Artcurial

Pots de montre

Pots de montre
Crédit photo : Artcurial

« Regardez le 1er lot, par exemple, nous dit Olivier Lafond, président de la Société d’histoire de la pharmacie, en attirant notre attention sur une très belle pièce, dans le style de Louhans, partie pour seulement 2 500 euros. Ce n’est pas très élevé pour une chevrette de cette qualité », souligne-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte