Heurs et malheurs de l’électroconvulsivothérapie

« Peut-être ai-je dormi » : le miracle de l’ECT  Abonné

Par
Publié le 14/11/2013
Dès le XVIIIe siècle les médecins ont eu recours à l'électrothérapie

Dès le XVIIIe siècle les médecins ont eu recours à l'électrothérapie
Crédit photo : AFP

« APRÈS avoir fixé sur les régions frontopariétales les deux larges électrodes trempées de solution saline, nous avons commencé, prudemment, avec un courant de faible intensité de 80 volts pour 1/5 de seconde. On obtint instantanément une secousse avec contracture de tous les muscles en semi-flexion, après quoi le sujet retomba sur le lit sans perdre conscience : il se mit tout de suite à chanter à tue-tête puis se tut ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte