Histoire de la pharmacie

L’Hôtel de Miramion, ancienne Pharmacie centrale des hôpitaux de Paris  Abonné

Publié le 19/11/2009
Chaque quartier parisien a son histoire. Celui de la rive gauche, autour de la rue des Bernardins, est attaché à l’histoire de la pharmacie. Revenons en arrière, du temps où l’actuel musée de l’Assistance Publique, 47 Quai de la Tournelle, affichait son orgueil d’hôtel particulier et devint le siège de la Pharmacie Centrale des Hôpitaux.
Quai de déchargement, Pharmacie centrale des hôpitaux

Quai de déchargement, Pharmacie centrale des hôpitaux
Crédit photo : F. Marin/AP-HP/Musée

Vase à diascordium

Vase à diascordium
Crédit photo : F. Marin/AP-HP/Musée

Bouteille, collection hôpital de la Charité, 17e siècle

Bouteille, collection hôpital de la Charité, 17e siècle
Crédit photo : F. Marin/AP-HP/Musée

AVEC SA BELLE FAÇADE XVIIe siècle, attribuée par certains à l’architecte royal François Mansart, l’hôtel de Miramion fut construit en 1630 par Christophe Martin, conseiller d’État et Contrôleur général des Écuries du roi, à côté des hôtels de Selve et de Nesmond, sur une parcelle cédée par le couvent des Bernardins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte