Histoire de la pharmacie

L’extraordinaire histoire de la pharmacie où naquit Victor Hugo  Abonné

Publié le 21/10/2013
Une pharmacie embellit la maison natale de l’un de nos plus grands écrivains. L’histoire n’est pas anodine et mérite d’être contée. La vitrine attire l’œil des passants depuis le 13 septembre dernier, date de l’inauguration de la Maison Victor Hugo à Besançon. Trois énormes pots à pharmacie en belle faïence bleue et blanche exhibent fièrement leur décor au centre d’une pièce entièrement boisée. On est au rez-de-chaussée du 140 Grande-rue où, en 1802, une des plus belles apothicaireries de la ville a vu naître l’écrivain. Aujourd’hui, l’officine a retrouvé son emplacement d’origine, après un long périple de plus d’un siècle.
Pots à pharmacie en bois peint

Pots à pharmacie en bois peint
Crédit photo : JC

L’apothicairerie dans la maison natale de Victor Hugo

L’apothicairerie dans la maison natale de Victor Hugo
Crédit photo : jc

Crédit photo : jc

JACQUES BARATTE fonde une pharmacie en 1738 à Besançon et l’installe au 140 Grande-rue en 1754. On peut imaginer qu’à cette époque, elle possédait déjà une grande partie de ses magnifiques boiseries et de ses pots en faïence et verreries que l’on peut toujours admirer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte