La pharmacie, un patrimoine vivant

L’esprit des apothicaires revit à Dijon  Abonné

Publié le 30/05/2011
Dans leur officine familiale, Claude et Christian Richard développent l’héritage d’un père qui avait fait du pilon et du mortier les symboles de son métier. Derrière leur vitrine au décor rétro pieusement conservé, se dissimule une véritable petite industrie de santé au service de milliers de patients.
Plus qu’une enseigne, une identité

Plus qu’une enseigne, une identité
Crédit photo : dr

Un patrimoine parfaitement conservé au cœur du vieux Dijon

Un patrimoine parfaitement conservé au cœur du vieux Dijon
Crédit photo : dr

La modernité se cache derrière un décor pieusement conservé

La modernité se cache derrière un décor pieusement conservé
Crédit photo : dr

L’HISTOIRE de la pharmacie Richard, sise rue Musette, au cœur du vieux Dijon, fleure bon la nostalgie et la tradition, sur fond de saga familiale et de réussite économique. Son passé s’inscrit sur son enseigne « La Croix Blanche », rachetée en 1954 par le père des actuels propriétaires, qui se lance alors dans la fabrication des préparations. Son talent, ses connaissances et son enthousiasme vont lui permettre au cours de trente ans d’exercice de se tailler une réputation nationale grâce à ses spécialités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte