Histoires de santé

Les vipères d’or de Moyse Charas  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017
vipere

vipere
Crédit photo : DR

Occupant jadis une place considérable en médecine, la chair de vipère était utilisée contre les maux les plus divers. C’était notamment un élément essentiel de la Thériaque, dont la composition intégrait encore au XVIIe siècle des squames de scille, de l’opium de Smyrne et des dizaines d’autres ingrédients. Cet antidote imaginé dans l’Antiquité par Galien restait un « incontournable » sous Louis XIV, dans un contexte où les empoisonnements défrayaient la chronique, y compris au plus haut niveau de l’état : témoin en fut la célèbre « Affaire des Poisons ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte