Une découverte à manier avec précaution

Les trois chances du lithium  Abonné

Publié le 31/01/2013
Le lithium a beaucoup tué avant de devenir médicament

Le lithium a beaucoup tué avant de devenir médicament
Crédit photo : phanie

LITHOS. Pierre pour les Grecs. Le lithium, un métal alcalin isolé de la pétalite en 1817 par le chimiste suédois Johan A. Arfvedson (1782-1841), fut baptisé par le baron Jöns Jakob Berzelius (1779-1848), l’un des pères de notre chimie. Il fallut attendre 1855 avant qu’il ne puisse être extrait en quantité significative par les chimistes Robert W. Bunsen (1811-1899) et Augustus Matthiessen (1831-1870).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte