Découverte de la quinine

Les mystères de la poudre de Chinchon  Abonné

Publié le 13/09/2012
L’Occident découvrit au XVIIe siècle les vertus du " kinakina »

L’Occident découvrit au XVIIe siècle les vertus du " kinakina »
Crédit photo : MEDICIMAGE / BSIP

LIMA. XVIIe siècle. Exténué par sa course, le soldat tend le sac contenant la poudre obtenue auprès des Indiens que le médecin administre aussitôt à une femme alitée. Elle n’est autre que l’épouse du vice-roi du Pérou, Luis Geronimo Cabrera, comte de Chinchon (1589-1647). Passés trois jours, n’ayant plus de fièvre, la vice-reine se lève en pleine forme, entendant faire bénéficier toute la ville de ce médicament qui ne tarde pas à être appelé « poudre de la comtesse ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte